Usurpation d’identité: que faire ?


Que faire en cas d'usurpation d'identité ?

Méconnue des force de l’ordre et de la justice, ignorée par l’administration, l’usurpation d’identité a des conséquences dramatiques pour les personnes qui en sont victime

Usurpation d’identité: que faire ?

Diffusé le 19 novembre sur la chaîne TMC, ce reportage de « 90′ Enquêtes » illustre de façon spectaculaire la problématique de l’ usurpation d’identité.

Revenant sur des cas réels d’usurpation de carte grise, de vol de plaque d’immatriculation, d’usurpation d’identité, d’arnaque sentimentale et de vol de carte bancaire, ce reportage met en lumière l’ampleur croissante que prennent ces escroqueries tout en soulignant avec émotion l’impact que peuvent avoir ces fraudes sur les personnes qui en sont victimes.

On peut retenir quelques points importants de ce reportage :

Usurpation de carte grise et vol de plaque routière: de quoi s’agit-il ?

  1. Vous avez vendu votre voiture à un particulier, le plus souvent rencontré grâce à un site Internet. Après quelques mois, vous recevez des amendes pour des infractions au code de la route que vous n’avez pas commises: vous êtes victime d’une usurpation de carte grise.
  2. Une telle fraude est possible lorsque la personne à laquelle vous avez vendu le véhicule ne procède pas(par malveillance ou non) à un changement de carte grise en préfecture. Dans ce cas et sauf preuve du contraire, vous demeurez aux yeux de l’administration le propriétaire du véhicule vendu.
  3. Si vous n’avez pas vendu votre véhicule, il est probable que vous soyez victime d’une usurpation de votre plaque routière.
  4. Une personne mal-intentionnée possédant un véhicule de marque, modèle et couleur similaire a copié votre plaque d’immatriculation afin de réaliser des infractions en votre nom.

 

Usurpation de carte grise et vol de plaque routière: comment se protéger ?

  1. Pour se prémunir d’une usurpation de carte grise, une loi du 13 décembre 2011 relative à la simplification du règlement des contentieux administratifs stipule qu’il convient de faire parvenir à la préfecture la déclaration de cession du véhicule afin de prouver à l’administration que vous n’êtes pas la personne responsable des infractions relevées. En cas de contentieux, ne payez pas et faites parvenir (avec accusé de réception) ce document à la préfecture.
  2. Vous pensez être victime d’un vol ou d’une usurpation de votre plaque d’immatriculation ? Il vous faut impérativement procéder à un dépôt de plainte auprès des forces de l’ordre. Celles-ci enregistreront alors votre numéro de plaque au fichier « LAPI » afin de retrouver au plus vite le véhicule et la personne responsable de cette fraude.

 

Usurpation d’identité: de quoi s’agit-il ?

  1. Vous apprenez qu’un compte bancaire a été ouvert à votre nom et qu’un crédit a été fait, ou bien encore qu’un mariage a été contracté ou que des prestations sociales sont délivrées à votre nom ? Vous êtes victime d’une grave usurpation d’identité.
  2. Ce type d’usurpation, extrêmement traumatisantes pour les victimes, peuvent avoir des origines très variées, allant du classique vol de documents d’identité à la construction méthodique de « kits d’identité » à votre nom, en reprenant tout simplement des documents d’identité personnelle dans… vos poubelles ou vos pages sur Internet et les réseaux sociaux…

Usurpation d’identité: que faire ?

      1. Détruire les documents contenant des informations personnelles (photocopies de papiers d’identité, signatures, nom, prénom, date et lieu de naissance, nom de jeune fille, nom et prénoms des parents…) avant de les jeter dans vos poubelles
      2. Contrôler la diffusion d’informations personnelles sur Internet. Contrairement à vous poubelles, les informations personnelles que vous ou des tiers diffusent sur la toile y restent pour toujours…

Victime ou témoin d’ usurpation d’identité ?